Conclusion page pr³c³dente 1 2 page suivante

Peinture de  John Vega

"La vérité saura frapper au coeur de celui qui l'attend"
J'ai quitté cette auguste assemblée, triste de voir venue "peut-être" la fin d'une aventure unique, mais en même temps dans un profond état de paix et de sérénité. Accompagné d'un membre du Haut Conseil, j' ai foulé en direction inverse le. sentier pris pour venir jusqu'ici, pris place dans la voiture et me re tournant alors qu'elle démarrait, j'ai salué d'un geste rapide dans lequel je mettais tout moi-même, celui qui, la main levée, portait, le pouce replié, trois doigts à son front.
Le chauffeur n'a pas dit un seul mot sur le chemin du retour et je n'étais pas enclin à parler. Je suis rentré à Paris le 3 janvier 1967.  Le "signal" m'a été donné tôt dans la nuit du 19 au 20 de ce même mois. J'ai commencé aussitôt le récit de ces rencontres avec l'insolite. Je l'achève aujourd'hui, dans la nuit du 23 au 24 janvier.

Ces seuls mots pourraient tenir lieu de conclusion, mais une conclusion est quelquefois aussi l'occasion de commentaires utiles. Le premier devoir de chacun est à jamais sa propre régénération et à cette régénération, les enseignements traditionnels nous conduisent efficacement si nous savons manifester le zèle nécessaire, dans le travail et la persévérance.

Dans la voie de l'initiation, les tentations sont nombreuses, les chutes, occasionnelles et le doute, périodique. Tout cela est inhérent à la nature humaine et il suffit de TENIR BON, en évitant surtout les mirages que nous désigne habilement parfois l'intolérance, ou l'égoïsme ou l'habitude. Le "cadre" dans lequel s'exerce l'effort initiatique - le monde - garde son importance, et il est utile de le comprendre. Nous ne sommes étrangers les uns aux autres qu'en apparence. En réalité, nous ne formons qu'une seule humanité et cette humanité, en tant que telle, participe à l'évolution universelle tout comme elle en procède. Il est encourageant, il est même apaisant, de savoir que rien n'est laissé au hasard et ces rencontres avec l'insolite montrent au contraire que tout est ordre et méthode dans un univers parfaitement organisé. Je perçois plus que quiconque ce qu'une telle aventure pourrait avoir d'invraisemblable pour la pensée didactique intéressée aux seuls phénomènes. Cependant, en ce siècle, de progrès scientifiques étourdissants, l'invraisemblable paraît chaque jour plus proche de nous et le "Cherchant" sait, quant à lui, qu'il est depuis toujours parmi nous. Rencontres invraisemblables, peut-être, pour qui ne les a pas vécues, extraordinaires mais "vivantes", pour qui les a connues… 

 

 

haut de page

 

Conclusion page pr³c³dente1 2 page suivante


Vous consultez actuellement l'ouvrage: Rencontres avec l’insolite de Raymond BERNARD
Découvrir les Œuvres littéraires de Raymond BERNARD
Contacter le site :HUMANISME & TRANSCENDANCE
Contacter l'association : les "Amis de Raymond BERNARD"